th2

il n'y a pas si longtemps encore

je me suis rappelé ton fin visage

qu'entouraient des cheveux blonds aux reflets d'or

une inoubliable et fugace image.

tu t'en allais pour une destination inconnue

à la main,tu tenais un simple bagage

fragile oiseau légèrement vêtue

en partance pour un lointain voyage.

il n'y a pas si longtemps encore

je me suis rappelé tes mots doux et tendres

que tu m'as laissé sur une lettre dans ma chambre

comme un frêle esquif à l'amarrage dans un port.

parfois,il semblerait que passé et présent se confondent

que les souvenirs en un instant unique se fondent.

te reverrai-je un jour,cette nuit un songe me l'a laissé présager

alors,j'ai attendu dans l'espoir comme dans un rêve éveillé.